Un technologue français invente son propre langage de programmation pour le cloud

eFC logo
Un technologue français invente son propre langage de programmation pour le cloud

Eric Vergnaud est technologue en banque depuis plus de dix ans. Il a successivement été développeur chez Calyon, Head of functional and technical architecture for Structured Equity Derivatives chez HSBC, Trade Surveillance Development Technical Lead chez JPMorgan, et - plus récemment – Head of Data Architecture and Services pour la région APAC chez Credit Suisse.

Tout cela ne l’a pas empêché de développer parallèlement son propre langage de programmation pendant son temps libre. « Je l’ai fait le soir et le week-end, » raconte Eric Vergnaud. « Et il a fallu du temps pour l’amener à maturité car j’étais très pris par mon activité professionnelle au quotidien. »

Le langage développé par Eric Vergnaud a été baptisé ‘Prompto’, et il est spécialement conçu pour créer des applications business dans le cloud. Son auteur avoue l’avoir développé par nécessité : « il n’existait pas de langage de programmation capable de faire la même chose. »

Sur le fond, Prompto propose un langage unique pour l’interface utilisateur, la logique serveur et la modélisation des données. « On peut utiliser le même code Prompto sur une page ou sur un serveur, » explique Eric Vergnaud. Utiliser Prompto plutôt que de multiples langages en passant de l’un à l’autre permet de simplifier les applications autant que faire se peut. L’objectif de Prompto est plus d’étendre la capacité des langages existants plutôt que de les remplacer, en utilisant des ‘dialectes’ ou des outils collaboratifs qui contribuent à les lier entre eux. – Prompto peut passer d’un langage à l’autre « en quelques mots », ajoute Eric Vergnaud. Il offre pour Java, C#, Python, JavaScript et Swift des environnements d’exécution compatibles entre eux à 100%.

Entre autres choses, Eric Vergnaud déclare que son invention a le potentiel pour révolutionner l’approche des bases de données. Les noms de Prompto étant internationaux, il n’y a aucun concept d’espace de noms : chaque attribut est donc unique et la relation entre les attributs est universelle. « Avec Prompto, pas besoin de tableaux individuels pour – par exemple – les employés, les produits, les ventes et les déplacements, » ajoute-t-il. « Il suffit d’un seul tableau avec les attributs individuels et de multiples colonnes. C’est une économie de temps énorme pour le secteur – car la traduction du code en requêtes pour alimenter les bases de données induit un volume de travail énorme. »

Si Prompto est à ce point révolutionnaire, pourquoi n’est-il pas plus connu ? Eric Vergnaud avoue avoir été trop occupé chez Credit Suisse pour faire la moindre publicité à sa création. « Cela prend du temps d’amener les choses à maturité, » explique-t-il. « J’étais monopolisé par mon job bien payé en banque. – J’avais besoin de trouver un équilibre entre mon activité professionnelle et ma vie personnelle. »

Eric Vergnaud a quitté Credit Suisse en janvier ; Prompto devrait donc pouvoir enfin entrer dans la lumière. « Ce n’est pas une technologie disruptive, c’est un vecteur de productivité extraordinaire, » raconte-t-il. « Il permet de réduire drastiquement le temps d’accès au marché. »

Crédit photo : Clint Patterson sur Unsplash 

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available.

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Close
Loading...
Loading...